DOC en française

Epidémiologie du pied diabétique

epidomiologie-pied-diabetique
Scritto da Redazione
plantari per bambini

Epidémiologie du pied diabétique (Dr Alain GOLDCHER)

Nous ne disposons pas de données statistiques précises sur les complications du pied dues au diabète en France ou dans le monde. D’après les prévisions de l’OMS le nombre de diabétiques de type 2 devrait passer de 135 à 300 millions dans le monde entre 1995 et 2025, sans épargner les pays en voie de développement, au contraire.

En France, la prévalence (nombre de diabétique de type 2 en France par rapport au nombre d’habitants) a été de 5% pour cent en 2015 avec environ 3,3 millions de personnes traitées pour diabète. L’incidence (nouveaux cas annuels) est estimée à 200 nouveaux cas pour 100 000 habitants et par an. Cependant, il faut savoir qu’une personne diabétique sur 5 n’est pas diagnostiquée.

La progression de la maladie enregistre un ralentissement depuis 2009 : le taux de croissance annuel moyen était de 5,4 % sur la période 2006-2009 et de 2,3 % sur la période 2009-2013.

La majorité de ces personnes sont diabétiques de type 2 non insulinodépendantes (76 %). Elles représentent 92 % des cas de diabète traité. Le diabète de type 1 représente 6% des cas de diabète traité.

Les causes de l’évolution du diabète : le surpoids et l’obésité, le manque d’activité physique, la sédentarité, les facteurs de prédisposition (gènes, antécédents familiaux), le dépistage précoce et l’amélioration de l’espérance de vie des personnes traitées, facteurs sociaux et environnementaux (liés à nos modes de vie), le vieillissement de la population. Le nombre de personnes diabétiques âgées de 75 ans et plus en France atteint 26 % (1 sur 4).

Dernières données mondiales sur le diabète

Des experts de 38 pays ont apporté leur soutien à un nouvel appel mondial à agir afin de réduire la charge mondiale croissante de diabète de type 2 dans le cadre du lancement de la Déclaration de Berlin depuis 2015.

  • Globalement, 1 adulte sur 11 est diabétique dans le monde ; ces patients coûtent en moyenne 12% des dépenses de santé d’un pays. On estime qu’en 2040, le nombre de malades atteindra 227 millions (10.4% de la population), avec un coût de 129 billions de dollars.
  • Plus de 90% des malades ont un diabète de type 2, dont un grand nombre aurait pu être évité par une bonne prévention hygiéno-diététique.
  • Près de la moitié des diabétiques ignorent leur maladie.
  • Au moment où les diabétiques de type 2 reçoivent le diagnostic, environ 50% ont déjà développé une ou plusieurs complications.
  • Les diabètes mal contrôlés augmentent le risque de maladie cardiovasculaire, de perte de la vue, d’insuffisance rénale, d’amputation et de décès prématuré. En 2015, 5 millions de morts ont été attribuées au diabète.
  • On estime que plus de 70% de toutes les amputations du membre inférieur sont liées au diabète.
  • Globalement, une personne meurt du diabète toutes les 6 secondes dans le monde.

QUELQUES CHIFFRES SUR LE PIED DIABETIQUE EN FRANCE

  • 20 % du coût de la prise en charge annuelle et 50 % des journées d’hospitalisation pour diabète
  • 10 à 20 % des motifs d’hospitalisation avec un séjour de 14 à 45 jours
  • 20 à 25 % des diabétiques consulteront au moins une fois pour leurs pieds
  • 8 % des diabétiques ont une neuropathie à risque
  • Ulcérations du pied : incidence entre 1 et 10 %; prévalence de 15 %
  • 50 000 à 60 000 plaies chroniques par an
  • 15 à 20 % des plaies entraîneront une amputation ; près de 80% pourraient être évitées
  • 10% des diabétiques risquent une amputation du pied
  • 8 000 à 15 000 amputations annuelles soit 40 % des cas non traumatiques; âge moyen lors de la 1re amputation : 45-65 ans
  • 50 % des diabétiques subiront une amputation controlatérale dans les 5 ans
  • Près de 70 % de mortalité 5 ans après l’amputation.

En conclusion, le diabète est une maladie qui touche tous les pays du monde avec une prévalence qui augmente chaque année. Un petit nombre de patient (environ 10%) coute très cher à la collectivité. Parmi les complications, les lésions du pied occupent une place importante sur le plan financier, social et psychologique. Il faut améliorer leur prévention.

Dr Alain GOLDCHER

plantari per bambini

Lascia un commento